Revenir à la navigation Aller au contenu principal

La photographie thérapeutique et d’action sociale

Titulaire d’un Master en philosophie, Émilie Danchin est artiste photographe et psychothérapeute. Son champ de prédilection est plus vaste que celui de la photographie d’auteur. Il inclut des questionnements existentiels et des méthodes participatives, dont les vertus rejoignent le champ de la clinique en psychologie. Émilie Danchin intervient dans des associations, des CPAS (Article 27), des centres d'art contemporain et des centres de santé mentale. Elle conçoit, met en place et porte des projets participatifs de photographie thérapeutique et d’action sociale sur mesure, dans lesquels elle intervient à la fois en tant qu'artiste et experte en médiation thérapeutique par l’image et la photographie.

Émilie Danchin est experte, référente internationale et formatrice en photographie thérapeutique. Elle a développé une méthodologie d’utilisation des images Analytique photographique®, qui s’applique spécifiquement à l’intervention par le biais de la photographie dans des cadres de soin et de ressources humaines. A ce titre, cette méthodologie se distingue de la médiation culturelle par la photographie ou de l’intervention artistique en milieu scolaire ou d’autres contextes professionnels ou de l’animation d’un Masterclass en photographie. Nourrie de son travail artistique, de sa réflexion clinique et esthétique, son métier de psychothérapeute et ses nombreuses expériences menées auprès de publics variés, cette méthodologie permet de créer des ateliers de photographie dans le but de « soigner » des individus, c’est-à-dire de leur offrir un accompagnement relationnel soutenu par la mise en place d’activités photographiques, les deux concourant ensemble à les réactiver.

La photographie thérapeutique se distingue de la psychothérapie et des techniques de photothérapie et de la pratique artistique. Elle désigne des initiatives individuelles ou collectives, spontanées ou organisées, structurées autour de pratiques photographiques. De manière générale, ces initiatives photographiques apportent un mieux-être aux participants. Selon le cadre et les objectifs poursuivis, elles permettent par exemple de : développer une meilleure connaissance de soi ou de sensibiliser les autres sur un sujet ou bien d'améliorer les relations avec la famille et les autres, activer un changement social positif, réduire l'exclusion sociale, contribuer à la reconstruction ou au renforcement d'une ou de plusieurs ecommunautés, approfondir les relations interculturelles, réduire les conflits, attirer l'attention sur des questions d'injustice sociale, aiguiser des compétences visuelles, améliorer l'éducation, développer la recherche et la prévention, créer des méthodologies qualitatives, produire d'autres types de développement personnel et affectif, traverser une maladie, un deuil, etc.

Par conséquent, les initiatives de photographie thérapeutique et d’action sociale peuvent avoir lieu indépendamment d’un professionnel de la santé mentale puisqu’il ne s’agit pas de psychothérapie. Selon les personnes qui participent, le cadre posé, les objectifs poursuivis dans les activités, l’intention de « soigner » vont varier. La visée thérapeutique d’accompagnement relationnel au sens large (apporter un mieux-être) peut être identifiée, déterminée et rendre tout à fait légitime l’insertion de techniques de photographie thérapeutique, voire de techniques de photothérapie, dans le cadre d’activités photographiques, en tenant compte bien sûr des compétences professionnelles des personnes qui les initient.

Série de photographies (portraits de demandeurs d'asile) d'Émilie Danchin. Une co-production du Festival Diep ~ Haven et du Ministère de la Culture et de la Communication (Lutte contre l'exclusion, programme d'intégration)

Se voir pour se croire

Article paru dans Le Vif L'Express, magazine du week-end, septembre 2016

Lire l'article

Témoignages sur les projets socio-artistiques / Getuigenissen over sociaale-artiestieke projecten 2009-2013

Publication du WIELS, Centre d'Art Contemporain 2009 - 2013

Consulter la publication
Belle comme une image, livre photo d'Émilie Danchin (auto-édition, graphisme Catherine De Cocq, texte et photo Émilie Danchin) / couverture

Belle comme une image

Interview en français et en anglais sur le projet Belle comme une image, extrait du livre électronique

Consulter l'interview

Emilie Danchin, psychotherapeut en fotografe Fotografie kan een sociaal instrument zijn

Article paru dans BZW, 7 août 2014

Lire l'article