Revenir à la navigation Aller au contenu principal

Psychothérapie

Émilie Danchin instaure un dialogue dynamique et convivial avec chacun de ses patients dans son cabinet privé ou lors de consultations individuelles de médiation par la photographie en institution à Bruxelles. L’interprétation des rêves, le travail dans les photographies, une attention à l’état général des ressources créatives et somatiques des patients et à leur entourage relationnel sont les 4 axes principaux de la psychothérapie. Émilie Danchin est par conséquent très attentive à la qualité de la relation thérapeutique. Elle ajuste son approche en fonction de chaque personne, ses désirs, ses espoirs et ses difficultés. Elle chercher à harmoniser petit à petit les tensions corporelles et psychiques des patients. Son approche est globale. Elle tient compte du corps et de l’esprit reliés par l’imaginaire, dans un contexte relationnel donné, qui mérite d’être analysé d'abord dans son actualité et lorsqu’il entre en résonance avec le passé.

L’approche est psychosomatique relationnelle et créative. Elle permet d’accueillir des personnes venant consulter pour des raisons très diverses (burn-out, haut potentiel et haute sensibilité, angoisse et débordements émotionnels, accompagnement des changements de vie autour de la maternité, deuils, retraite, etc., dépression, troubles alimentaires ou du comportement, troubles du sommeil, maladies auto-immunes, allergies, asthme et eczéma, …). Émilie Danchin a l’habitude de travailler en collaboration avec les médecins généralistes et spécialistes avec l’accord des patients.

Cabinet privé

Émilie Danchin reçoit des adultes, des couples et des adolescents dans son cabinet privé à Bruxelles. (Des consultations en ligne peuvent avoir lieu exceptionnellement.) Les séances durent une heure. La fréquence et la durée de la psychothérapie dépendent de chaque individu, de sa situation et de son rythme.

Émilie Danchin privilégie l’interaction pour accompagner les personnes dans leur évolution personnelle, à leur rythme et en fonction de leur situation relationnelle. Si cela s’avère utile, elle utilise des outils non verbaux, créatifs et corporels qu'elle associe à des suggestions stratégiques et comportementales, afin de compléter le travail engagé sur un plan verbal. Par exemple, elle peut proposer le dessin, la photographie et le collage, la photoprojection, la relaxation psychosomatique et l’hypnose, le travail imaginaire et la projection dans le temps.

En institution

Émilie Danchin propose des consultations individuelles de médiation par la photographie en institution. Lors de ces consultations, elle utilise les techniques de photothérapie, de photographie thérapeutique et de relaxation psychosomatique avec les patients. Elle travaille en étroite concertation avec leurs référents dans l’institution (psychologues, psychiatres et éducateurs).