Revenir à la navigation Aller au contenu principal

Clinique de l'image

Artiste photographe et titulaire d’un Master en philosophie, Émilie Danchin est psychothérapeute. D’orientation psychanalytique jungienne et winnicottienne, elle est formée à l’hypnose ericksonienne et en thérapie brève (Institut Milton H. Erickson de Belgique, T. Melchior, Bruxelles), aux techniques de photothérapie (PhotoTherapy Center, Judy Weiser, Vancouver) et de photographie thérapeutique (sa propre méthodologie, Analytique photographique®, Émilie Danchin, Bruxelles). Elle est thérapeute en psychosomatique relationnelle à partir de la clinique en psychosomatique de l’enfant, l’adolescent et l’adulte et thérapeute en relaxation psychosomatique (Centre international de psychosomatique relationnelle, Sami Ali, Paris, France). Émilie Danchin a développé une clinique de l’adolescent et de l’adulte dans laquelle elle se concentre sur la situation relationnelle des patients et sur les images par le biais de l’utilisation de photographies, d’activités photographiques et de l’interprétation des rêves.

En participant à de nombreuses expositions et conférences, Émilie Danchin contribue à faire connaître la valeur et les spécificités thérapeutiques de la photographie. Référente internationale pour les pays francophones dans le domaine, elle a notamment publié des articles dans la Revue internationale de psychosomatique relationnelle. Elle a été invitée à la Fondation Henri Cartier-Bresson (rencontre avec Natacha Wolinski, Paris, 2015) et au Perugia Social Photo Fest (festival de photographie sociale et thérapeutique, Perouse, 2013). Elle est référencée sur la liste des praticiens en Photothérapie de Judy Weiser, R.Psych., A.T.R., Director, PhotoTherapy Centre, Vancouver Canada, dont elle a reçu la pleine autorisation d'enseigner les 5 techniques de photothérapie. En 2014, elle crée une formation professionnelle "La photothérapie Comprendre la pertinence des pratiques photographiques dans des cadres de soin et de relations humaines. Une introduction aux techniques de photothérapie, de photographie thérapeutique et sociale dans le modèle relationnel et la méthodologie projective".

Experte dans la matière, Émilie Danchin propose en plus des consultations à son cabinet et de ses formations, des ateliers de photographie thérapeutique et d'action sociale dans des associations et des institutions pour des groupes d’adultes et d’adolescents en situation de précarité sociale ou mentale. Depuis 2009, elle travaille en étroite collaboration avec le Centre Ados, hôpital psychiatrique de jour pour adolescents à Bruxelles. Elle y donne des ateliers de photographie thérapeutique pendant les vacances et des consultations individuelles de médiation par la photographie sur sa propre recommandation ou celle de l’équipe.

Enfin, Émilie Danchin offre un cadre de supervision aux professionnels qui utilisent les activités photographiques à visée thérapeutique dans des cadres de santé mentale, de soins et de ressources humaines.

L’épreuve du réel à la discrétion des images. Une approche de la psychosomatique relationnelle au travers de la photographie

Dans cet article, nous avons souhaité décrire le phénomène de création du réel au travers du processus d’affectation des images, dont la lisibilité s’avère infaillible dans la photographie. Il s’est agi au fond de restituer l’aventure humaine, qui requiert toute notre imagination à partir du moment où l’autre nous est donné. Créer le réel exige de s’intéresser à ce qui se passe discrètement dans le visible et nous fait remonter silencieusement à la racine matérielle de l’identité et à notre besoin de se sentir réel. Voir, c’est ressentir et les yeux font bien partie du corps...

Consulter la publication

Le bain maternel ou le miracle de l’existence. Comment se remémorer ce qui nous est arrivé dès l’origine, au travers de la photographie ?

Dans cet article, il s’est agi, d’une part, de décrire le mouvement de projection des affects dans les images, c’est-à-dire le processus souverain d’affectation visuelle du réel au travers de la photographie, en tenant compte de la densité matérielle du réel. En effet, l’intégralité du réel est relationnelle car le réel est primordialement pétri du corps de la mère et de ses humeurs...

Consulter la publication
Belle comme une image, série de photographies, Émilie Danchin

Image, mon image, dis-moi ce qui m'arrive

Article paru dans la revue annuelle de la Fédération française des Art-thérapeutes sur le thème de "De la mémoire, l'art-thérapie comme levier"

Consulter la publication

Le cabinet de Monsieur Pinterovic

Le cabinet de Monsieur Pinterovic est une création documentaire sur le thème du Transfert au travers des portraits et témoignages d’Antoine Pinterovic, psychanalyste, et de ses anciens patients

Consulter la publication