Série photographique libre, 2011-2014

« Les Frontaliers est une autre manière de nommer les états limites, que vivent des personnes dont la sensibilité ou la structure de personnalité sont hétérogènes. Ces personnes vivent et survivent sur le fil, au point d’articulation de deux mondes, entre intériorité et extériorité. Même si la crainte d’un effondrement psychique est souvent proche pour Les Frontaliers, j’ai voulu partager une forme de beauté et de drôlerie spécifiques à ces êtres dont je fais partie. C’est d’ailleurs probablement de moi dont il s’agit, plus spécifiquement, dans cette série, posant un regard sur le monde avec une étrange intensité. C’est comme cela que je regarde les êtres humains, les choses ou encore les animaux, que je les trouve dans mes photos et m’y reflète discrètement. » Emilie Danchin

Remerciements à Pedro Eiras , écrivain et dramaturge, pour son essai Le don sur Les Frontaliers